Review

Evian
1997

Un concert enchanteur

Le dernier des concerts de l’été proposé par l’association thononaise des Dimanches musicaux des Heures claires et l’office de tourisme d’Évian a revêtu une exceptionnelle dimension tant par l’originalité du programme que par les qualités des interprètes. Le théâtre Antoine Riboud recevait en effet le Trio Takács, jeune formation sans doute, mais dans laquelle se retrouve tout le prestige et le charme du célèbre Quatuor qui en 1977 remportait le premier prix du concours d’Évian.
Avec quelle élégance Dénes Várjon, piano, Péter Szabó, violoncelle, et Gábor Takács-Nagy, violon, ont-ils interprété le "T rio en ut mineur" de Beethoven, exercice de jeunesse qui n’échappe guère aux influences de Haydn mais qui sait trouver des accents de spontanéité pleins de grâces jusqu’au brilliant final.
C’est le talent des musiciens qui a su magnifier ce "Trio opus 8 en si majeur" de Chopin, oeuvre mineure qui tout à coup s’enchante des passion romantique, de notes de bonheur autant que d’émouvantes confidences entre piano et violoncelle dans un surprenant adagio.
La seconde partie a été consacrée à Liszt et à l’ensemble de ses oeuvres pour trio avec piano, au total trois pièces mais sous une forte rarement reconnue puisqu’il s’agit de transcriptions de versions pianistiques. La première " La Vallée d’Obermann, transcrite par Liszt lui-même est certes la plus magique. Au-delà du véloce et puissant interprète, s’avère un compositeur plein d’invention rythmique, qui semble s’évader des formes conventionnelles pour annoncer avec quelques décennies d’avance un somptueux Béla Bartók. Avec quelle sensibilité le Trio Takács a-t-il su en exprimer l’émouvante ferveur !
Aussi bien sage et quelque peu édulcorée apparît la transcription du poème "Orphée" effectuée par Saint-Saëns en 1885 tandis que "Le Carnaval de Pest" va constituer un lumineux final à ce concert et tout à la fois à une brillante saison. Inévitablement la discrète note nostalgique du temps qui passe a-t-elle marqué ce dernier concert alors que l’automne s’est installé ! Mais déjà s’annonce la reprise de la saison hivernale avec le premier concert de la dynamique association des Dimanches musicaux qui sera donné à la Maison des Arts et Loisirs de Thonon le 18 octobre.

Péter Szabó cellist, conductor, music editor
Péter Szabó's recordings are available on Amazon.com: